Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: préampli
MessagePosté: Lun 27 Juin 2022, 10:32 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 01 Jan 2006, 14:25
Messages: 1487
Localisation: Haguenau (Alsace)
je me creuse actuellement la tête sur ceci:
Fichier(s) joint(s):
mcJfet.png
mcJfet.png [ 14.48 Kio | Vu 1489 fois ]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Dim 14 Aoû 2022, 10:44 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 439
Localisation: Aix en Provence
Bonjour Hervé,

Ca me rappelle tout à fait les push-pull qu'on trouvait dans "Radio-Transistors" pour les vieux transistors Germanium...

Il y avait un transfo à 3 enroulements pour la base et sortie sur capa chimique... (ou alim symétrique).

Par contre appliquer la CR comme tu le fais directement, tu vas faire chûter énormément l'impédance d'entrée !

Bien cordialement.


Fichiers joints:
fig005-03.jpg
fig005-03.jpg [ 79.4 Kio | Vu 1209 fois ]
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Dim 14 Aoû 2022, 14:38 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 01 Jan 2006, 14:25
Messages: 1487
Localisation: Haguenau (Alsace)
salut jean marc,

je ne suis pas passé à la pratique.
mais je le ferais peut être un jour pour essayer.

après pour l'étage de sortie d'un ampli de puissance ? pour moi c'est flat line, plus de questions que de réponses avec en plus un gros manque d’expérience pratique... plus que lacunaire.

en somme, pas mal de grain à moudre. :idea:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Dim 14 Aoû 2022, 16:10 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 439
Localisation: Aix en Provence
C'était juste pour dire que ton montage a existé dans des étages de puissance, donc il doit marcher, à part la CR qui ramène une masse virtuelle sur L6, et donc une impédance d'entrée du montage faible...

2 remarques : c'est un préampli, donc pas besoin de CR locale. Pourquoi faire un push-pull pour un préampli ? Attaquer une ligne ou liaison à basse impédance ?

Ton montage pourrait être interessant pour faire de la puissance avec des V-MOS, mais la polarisation sera sans doute plus compliquée... Avec des tubes également, genre les EL86 à basse impédance... Par contre le transfo de sortie qu'on gagne, on le perd avec un transfo déphaseur...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Dim 14 Aoû 2022, 17:58 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 01 Jan 2006, 14:25
Messages: 1487
Localisation: Haguenau (Alsace)
oups, plusieurs questions.. je vais essayer de répondre.

Jean_Marc a écrit:
... donc il doit marcher, ..


p'têt ben qu'oui, p'têt ben qu'non.

la question serait plutôt en comparaison d'un circuit similaire, est-ce que cela apporterait une différence notable ?

et à l'usage est-ce que cette différence aurait une quelconque utilité ?
sachant que l'utilité peut être aussi simple que quelque chose de plus rapide à mettre en œuvre donc immédiatement exploitable au contraire d'une solution plus contraignante.

Jean_Marc a écrit:
, donc pas besoin de CR locale. ..
.

la contre réaction... je dirais à moins de remuer un bol vide, il y a toujours une forme d'opposition quelque part mais elle peut être plus ou moins dissimulée.
et là tous les goûts sont dans la nature. ce que je veux dire c'est plus que la technologie employée c'est la mise en œuvre qui compte pour moi. donc on a largement de quoi explorer. enfin si on veut, y a pas d'obligation.

Jean_Marc a écrit:
Pourquoi faire un push-pull pour un préampli ? ..


j'ai un dac avec ça en sortie (sur une idée de yves alias papa dissident que j'ai un peu tordu). il y a plus inécoutable. on peut songer à un prepre MC. le luxman a3300 de mémoire utilisait aussi ce genre de machin...

pour la puissance, oulalah catastrophe !!! vmos ou pas, tu drives comment les transistors de sortie: avant, pendant ou après ? les deux mon capitaine ! et une fois que tu as une partie de la réponse, faut voir comment cela se passe avec l' étage d’entrée.. la topologie de l’étage de sortie, j'en parle même pas.
bref lacunaire de chez lacunaire, même pas un truc vaguement bidouillé dans le genre.

Ou alors y'a longtemps
Ou bien j'ai oublié
Ou ils sentaient pas bon
Enfin ils veulent pas
Enfin ils veulent pas

le truc très c... avec le tube c'est pareil. qu'est ce que tu mets en amont ?

en bref: pousse la nana et mouds le café. tub17


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Lun 12 Sep 2022, 15:32 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 439
Localisation: Aix en Provence
Bonjour Hervé,

Citation:
e truc très c... avec le tube c'est pareil. qu'est ce que tu mets en amont ?


Ben y a ça : le montage Philips.... (UL84 = EL86 à part le chauffage).

Bien cordialement. Jean-Marc


Fichiers joints:
SPPAmplifier.jpg
SPPAmplifier.jpg [ 95.13 Kio | Vu 1016 fois ]
Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Mar 13 Sep 2022, 11:06 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 01 Jan 2006, 14:25
Messages: 1487
Localisation: Haguenau (Alsace)
salut, jean-marc

Jean_Marc a écrit:
Par contre le transfo de sortie qu'on gagne, on le perd avec un transfo déphaseur...



ok, bon.

Soit fainéant sois fainéant
Tu vivras content
Sois fainéant, sois fainéant
Tu vivras longtemps

on gagne, on perd... mais quoi ?

si l'enjeu c'est de la hifi point barre.

allez hop un petit TDA2003 ou TDA2050V. emballé, c'est pesé. de la puissance et pas de disto.

maintenant si on parle d'écouter de la musique avec un système de reproduction sonore.

alors schématiquement, on peut distinguer cinq périodes.

le gramophone ==> jazz.

microsillon, tube ==> rock 'n' roll

microsillon, transistor ==> hard rock

CD, transistor ==> techno

CD, Classe D ==> drill ?

maintenant si on parle d'écouter de la musique. si l'enjeu est simplement d'écouter de la musique.

oups, on va distinguer deux classes d'individu.

d'abord, les non bricoleurs:

on a énuméré cinq genres de styles musicaux, c'est bien mais voilà sans être très curieux et sans remonter jusqu'à Pérotin, on peut se faire la remarque que c'est un peu restreint comme choix..

je sais pas moi, j'achète un ukulele et je le grattouille plus ou moins en espérant faire quelques progrès. tout au pire j'arriverais bien à massacrer over the rainbow.
pas de bol, l'arc en ciel est resté intact. je suis nul et je progresse pas.

et je suis fauché, il me faut trouver une autre solution.

alors, pourquoi pas un petit coup d'arte:

Cecilia Bartoli & Friends

https://www.arte.tv/fr/videos/084736-000-A/cecilia-bartoli-friends/

ou

Jimi Hendrix "Hear My Train a Comin"

https://www.arte.tv/fr/videos/057828-000-A/jimi-hendrix-hear-my-train-a-comin/

maintenant, les bricoleurs:

alors là, on peut se mettre à jouer à simula, le metaverse de l'ampli ou à transistor manager.

oui super ça fait bien passer le temps mais j'écoute plus vraiment de musique à essayer différents concepts sur de la CAO .

donc la plus grand gain ou la plus grande "économie", elle n'est peut être pas financière mais elle se fait essentiellement au niveau du temps.


revenons maintenant à nos moutons et à notre étage d'entrée.

va pour l'étage d’entrée d'un SEPP et donc on regarde ce qu'il y a en amont de l'étage de sortie.
donc ici on fait abstraction du condo éventuellement présents en entrée et en sortie de l'ampli.

si on compare à ce schéma de yves:
Image

on a d'un coté C1 et C2 qui sont présent et de l'autre C2, C6, C5. et si on ne fait plus l'isolement avec un condo mais avec un transfo ?

c'est chère. et avec ou sans courant qui circule dans les enroulements ? sans courant, c'est nettement plus simple.

mais écouter un CD c'est aussi plus simple que d’écouter un vinyle où il ne faut pas mettre de poussière sur le disque, pas besoin de mettre un clamp, faut pas lever et baisser le bras.

écouter france musique en FM, c'est plus simple que d'écouter un CD (pas de collection de disque à gérer, le metteur en onde peut simplifier en réduisant les écarts de niveau. on a dans ce cas sur les anciens enregistrements, sur les passages plus faibles une remontée du bruit de fond, etc..)

bref et là, on ne parle que d'un inter étage, on a pas parlé des alims, des enceintes, de la stéréo, etc..

donc faire simple sur de la technologie tube..on va pas se mentir.. je crois que si tu penses ou un autre forumeur que c'est ce qu'il faut faire. Fais‐le.

mais restes plus économes de ton temps que de ton argent.

attention pas de méprise non plus à propos de l'argent,
si on se replace dans un cadre commercial, l'aspect financier est important et cela a alors de l’intérêt mais c'est une toute autre problématique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Mar 13 Sep 2022, 13:53 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 439
Localisation: Aix en Provence
Bonjour Hervé,

L'ampli SEPP Philips, c'est une curiosité... Tubes spéciaux EL86, HP fragiles 800 ohms, je ne pense pas que quiconque reconstruirait cette technologie aujourd'hui...

Cependant on trouve des amplis tubes OTL avec pas mal de tubes en // qui se rapprochent de cette technologie. Avec les tubes, on a plein de solutions possibles pour les push-pulls :

- montage classique à transfo sortie primaire point milieu
- montage à charge répartie
- montage OTL
- montage circlotron ou PPP
- montage Mc Intosh avec primaires à spires jointives et répartition anode-cathode 50%

Pour les étages d'attaque, ici encore pas mal de choix :
- déphaseur à transformateur
- déphaseur à tubes, 4 ou 5 variantes possibles
- avec ou sans driver, driver à attaque cathodique, etc...

Et j'en oublie peut-être...
Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: préampli
MessagePosté: Jeu 15 Sep 2022, 07:03 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Dim 01 Jan 2006, 14:25
Messages: 1487
Localisation: Haguenau (Alsace)
C'est indéniable y a beaucoup de choix. On peut cependant distinguer différents types d'arguments:

Observations empirique:
Par exemple : L'un est plus utilisé que l'autre.
Propriétés physiques.
Beaucoup de tube ou beaucoup de courant, c'est beaucoup de chaleur à dégager et cela peut poser des problèmes de dissipation.
Le ressentie que l'on peut avoir.
Je préfère celui là.

Ces différents éléments peuvent être en contradiction, il faut essayer de réduire ces différents antagonismes ou essayer de s'accommoder du choix que l'on fait.

Sachant que quand on écoute fréquemment un appareil, des petites différences sont en définitive pas si négligeables.

Raisonner sur un ampli en entier cela peut être laborieux. C'est plus simple par exemple avec un simple étage follower. Facile à réaliser avec quelques éléments: une pile, un transistor, etc... Sans faire grand chose, on peut voir pour différents choix de câblage ou une régulation dans l'alim, etc..
Après on peut aussi prendre des raccourcis avec par exemple une alim à découpage, etc.

Si je reprend le sujet à l'origine de ce fil de discussion et que je le fasse à la débroussailleuse. Ça peut commencer par une question aussi bête que le choix des connecteurs que l'on va employer. Y a rien de mieux que des faux contact pour vous faire tourner en bourrique.

Pour ce qui est du reste au final, c'est une question de temps.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com