Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Mar 04 Juil 2017, 14:39 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2365
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Jacques92 a écrit:

...Avec une simple résistance entre la masse et l'enroulement en série avec l'alim ca fonctionne. Dans ce cas le courant n'est pas fixe (le transfo module le courant car la résistance est alors une charge de sortie) ce qui sollicite un peu plus l'alim mais pas trop (25% de plus environ).



Cela charge surtout l'étage de sortie.
Pour l'alime, la consommation de l'enroulement d'annulation de flux est inévitable quelle que soit la solution.

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 06 Juil 2017, 10:02 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
Bonjour,
Concernant le transformateur de sortie, le schéma étant adaptable (tension d'alimentation, courant dans l'étage de sortie), disons à poids égal, quelle serait la meilleur solution en terme de performance, un transfo 1:1:1 ou autre chose ?
Cdlt. Jacques


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Ven 07 Juil 2017, 09:28 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2365
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bonjour Jacques.

A poids égal, faut demander au bobineur ! (le mien est svelte tub15 )

Quant à l'adaptabilité du schéma....tout est permis non ? :mrgreen:

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Ven 07 Juil 2017, 09:46 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 01 Oct 2003, 22:47
Messages: 8137
Localisation: St Mathieu de Tréviers près de Montpellier
P BEN a écrit:
A poids égal, faut demander au bobineur ! (le mien est svelte tub15 )


Hello Pascal , une petite question de béotien , quel est le facteur qui influence le transfo
par rapport au poids du bobineur :oops: :?: j'ai du loupé un chapitre là , mais j'essaye de
suivre hein :wink: :wink:
Connaissant érato , en effet il est svelte mais après :oops: :oops: :oops:

Bonne journée à tous , trop trop chaud ici, le soleil tape dur sur la tête :mrgreen:

_________________
Ce qui est pris n'est plus a prendre


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Ven 07 Juil 2017, 12:02 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
P BEN a écrit:
Bonjour Jacques.

A poids égal, faut demander au bobineur ! (le mien est svelte tub15 )

Quant à l'adaptabilité du schéma....tout est permis non ? :mrgreen:

PB


Bon je crois que j'ai du mal poser la question... second essai : :roll:
Pour avoir les meilleurs performances (disto / BP), Vaut-il mieux pour choisir un transfo 1:1:1 32R/32R et un courant assez important dans le SE ou bien un transfo avec un ratio différent comme par exemple un PP 128R/32R et moins de courant dans le SE ?


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Ven 07 Juil 2017, 13:58 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2365
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bon, vu comme çà : Je ne sais pas. J'oeuvre assidument depuis quasiment 2 mois sur la question du Transfo aux très bas niveau, avec ou sans annulation de flux d'ailleurs. Les meuhsures s'entassent dans mon PC , et la réponse n'est toujours pas là...Mais je ne désespère pas...
Je vais aller me rafraîchir en Normandie, après, peut être la lumière viendra-t-elle !

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Ven 07 Juil 2017, 15:25 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 271
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

Comme ça à vue de nez je dirais :
- ratio abaisseur, faible courant dans le transistor, et tension + élevée. Le taux de montée de l'ampli sera plus faible, puisque la tension demandée sur le transisitor sera plus élevée. par contre le courant sera plus faible et ça c'est bien....

A voir sur quel tableau on gagne le plus ?

Amicalement. Jean-marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Mer 12 Juil 2017, 23:44 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
Bonsoir,

Pour continuer sur le single-ended + OPT + annulation de flux, je regarde une solution à auto-transformateur dans une configuration "follower". Intéressant pour pilotage en large bande de mon casque planar du fait de FA qui n'a plus rien à voir avec la version précédente. Intéressant pour la ferraille avec une configuration autotransformateur qui demande beaucoup moins qu'un vrai transfo à trois enroulements.

Ca donne donne ça :
Fichier(s) joint(s):
V1.6 - autotransfo POS.png


La partie haute du montage ne traite pas le son, c'est juste un ServoDC différentiel pour fixer le bias à la valeur permettant l'annulation complète du flux en DC.

Le rapport de transformation est de 1:1, la seconde partie de l'enroulement (à gauche) servant juste à annuler le flux en DC. Au final il faut donc un autotransformateur de rapport 2:1.

Je vais faire un petit proto de ce circuit qui à l'air pas mal du tout à la simulation. Mais faut l'autotransformateur qui va bien. Aucune chance de trouver ça sur étagère. Il va falloir que je bobine le truc. J'ai plein de transfos toriques inutilisés dont je peux récupérer le noyau.
D'après les simulation, il me faudrait :
- un résistance DC très faible pour pas avoir trop d'offset en sortie (je me suis fixé 20mV), soit une Rdc de 0.25 ohm pour chaque demi-enroulement ==> gros fil
- un inductance de 10H par demi-enroulement ou plus
- une capacité de flux pour traiter les courants représentés dans les courbes

Mais je ne sais pas calculer cet autotransformateur. Quelqu'un saurait m'indiquer la procédure de calcul ou m'orienter vers un logiciel qui sait faire ? Le but est de ne pas trop me tromper sur la taille du noyau toroïdal et sur le nombre de spires pour les demi-enroulements.

Cdlt. Jacques


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017, 08:36 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2365
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bonjour,
Si j'ai bien compris et que Rc représente le casque, ce montage s'apparente à un suiveur avec le casque branché à la source du mosfet.
Le transfo y joue alors le rôle de self à annulation de flux...et plus du tout de transfo ! Le casque va alors prendre une petite tension de repos tub20 que tu pourrais annuler avec une source extérieure...mais c'est alors un autre projet ! 8)
On dérive tout doucement vers un circlotron :wink:
Si j'ai bien vu.... :roll:
Pascal.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017, 11:50 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
Bonjour Pascal,

Analyse tout à fait exacte. C'est bien le but recherché : se rapprocher d'une self à flux compensée. D'ailleurs entre un autotransfo de ratio 1:1 et une self il n'y a aucune différence. Par contre il y a quand même l'effet transfo d'où les courants variables dans les demis-enroulements du fait que : la tension sur la charge est en entrée du transfo (enroulement de droite), qui voit une impédance réfléchie R16+R18, et qui pompe donc un courant de valeur Vs/(R16+R18), inférieure au courant dans la charge.
Le problème maintenant c'est de réaliser l'autotransfo pour un proto...

Cdlt. Jacques


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017, 17:22 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7188
Localisation: Ardeche
Non !
Ce qui compte ce sont les tours par volt (en alternatif) et les ampères par tour (en continu).
Tu peux tortiller dans tous les sens.
Si tu mets plus de tours il faudra moins d'ampères mais il y aura plus de tension . . . et lycée de Versailles.

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017, 21:49 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
Yves07 a écrit:
Non !
Ce qui compte ce sont les tours par volt (en alternatif) et les ampères par tour (en continu).
Tu peux tortiller dans tous les sens.
Si tu mets plus de tours il faudra moins d'ampères mais il y aura plus de tension . . . et lycée de Versailles.

Yves.


Bonjour Yves,
C'est une réponse à quel message ?
Cdlt. Jacques


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017, 22:16 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 15 Juin 2005, 17:23
Messages: 7188
Localisation: Ardeche
Simplement pour signaler que le rapport de transformation n'a pas d'importance.
Un enroulement de compensation avec peu de tours ne fournira qu'une faible tension de signal mais demandera plus de courant.
Il doit dans tous le cas être alimenté par un circuit ayant une impédance élevée afin de ne pas charger l'autre enroulement.
Ce circuit dissipe (gaspille ?) autant de puissance que l'étage en classe A qu'il compense.
Donc autant d'ampéres par tour que ce que produit le courant de repos du dit étage.

Yves.

_________________
Seules les choses que l'on refuse de comprendre en leur attribuant des propriétés magiques semblent compliquées.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Jeu 13 Juil 2017, 23:57 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
En chargeant l'enroulement de compensation par une CSS ça fonctionne. En le chargeant avec une simple résistance (ici 132+22 ~= 150 ohm), on va se retrouver avec 150ohms reflétés en parallèle avec la charge (32 ohms). Au final, en DC : c'est la même chose qu'une CSS. En AC une consommation de 21% de plus (confirmé par la simulation postée avant). Dans le cas d'un ampli casque je peux vivre avec ça. Disons que c'est le prix à payer pour avoir un unique transistor de puissance dans cet étage de sortie.
Après choisir un ratio différent : comme tu le dis ca reste un compromis entre le courant consommés en DC ou la tension en AC.
1:1 finalement je trouve que c'est un compromis plutôt pas. Ca permet de réaliser facilement les deux enroulements en bifilaire tout en étant assez précis et en neutralisant les capacités inter-enroulements.
Jacques.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Ven 14 Juil 2017, 08:59 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2365
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bonjour,

La précision des enroulements ne sert que si l'on place l'enroulement d'annulation en série avec l'ampli. Après CCS ou pas c'est une question de charge dynamique de l'ampli, donc d'équilibre puissance/rendement/distorsion...
Regarde mon ampli : pas de réglage d'équilibre puisque l'enroulement est en série, donc pas besoin de circuit de régulation. La CCS est là pour assurer l'impédance de charge élevée dont on a besoin et en cadeau, la stabilisation du courant de repos du tube.

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com