Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Lun 17 Juil 2017, 15:40 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
Bonjour P-Ben,
Oui j'ai vu tes solutions CCS + condo de by-pass en AC dans le fil consacré à l'ampli "Albâtre Eletot". Il semble que ce choix soit très musical.
Quand tu parles d'enroulement en série avec l'ampli tu veux parler d'enroulement de compensation parcouru par le même courant DC que l'enroulement primaire je suppose ?
Cdlt. Jacques


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Mar 18 Juil 2017, 09:33 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2326
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Oui, avec cette architecture, l'égalité des courants magnétisants au repos impose l'égalité des enroulements 'primaire actif' et primaire 'passif' de compensation. 8)
Avec des enroulements différents on peut - on doit - monter un géné de courant piloté par le courant de repos du tube. J'ai essayé avec un enroulement dédié, le n étant alors de 27 (primaire / enroulement dédié)...le courant d'équilibrage devient devient 27 x .04 soit 1.1 A. Le résultats mesurés sont quasi identiques mais le montage est un peu plus complexe (il faut une source BT capable de fournir 1 A sans ronfle !). :mrgreen:
Par compte, cela permet de mesurer le fonctionnement avec un décalage plus ou moins fort de l'annulation -> Le meilleur fonctionnement est obtenu lorsque le flux au repos est voisin de 0. :shock:

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Mar 18 Juil 2017, 13:01 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Jeu 29 Juin 2017, 16:24
Messages: 29
Bonjour,
J'avais assez vite joué à cette idée de rapport autre que 1:1 entre enroulement utile et compensation. Et alors je me suis posé la question qui tue : comment on peut mesurer l'annulation des flux ? Je n'ai évidemment aucune réponse à ça et suppose qu'il n'y a pas de moyen simple. Donc choix du rapport 1:1 précis en partant du principe qu'il ne reste plus qu'à équilibrer les courants (par construction, par appairage ou par asservissement DC).
Jacques


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Mar 18 Juil 2017, 13:20 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2326
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Rappel ;
Flux primaire actif : Phia = L x i = µ na² S / l , donc est proportionnel à na², carré du nombre de spires au primaire.
Flux primaire passif d'annulation : Phip = µ np² S / l.....id avec np², carré du nb de spires du primaire d'annulation.

Donc pour avoir Phia = -Phip => na² * Irep = - np² * Iann, soit Iann = - Irep * na² / np². L'équilibrage des courants est alors nécessaire mais assez facile à réaliser.
Aux fuites près, cela suffit pour 'garantir' un flux au repos epsilonnesque. 8)

Pour la mesure, si on dispose d'un enroulement supplémentaire de mesure (quelques tours...), il doit bien y avoir une solution... :wink:

PB


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Lun 19 Mar 2018, 08:11 
Hors ligne
Inscrits

Inscription: Ven 23 Nov 2012, 14:24
Messages: 26
Bonjour PBEN,

sujet intéressant ( je simule un circlotron ) et je colle à l'idée d'une solution qui existe mais que vous n'évoquez pas, pourquoi ne pas asservir le courant de démagnétisation ( c'est bien ça dont il s'agit ?) à une mesure par capteur à effet Hall qui nécessite un entrefer de mesure ...OK je sors :mrgreen:


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: Du single-ended minimaliste sans entrefer : illusoire ?
MessagePosté: Lun 19 Mar 2018, 17:25 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2326
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bonjour,

Ma solution consiste en un intégrateur de tension aux bornes de l'enroulement de mesure.
Comme ce n'est pas simple à réaliser, on peut toujours monter un convertisseur U -> V et intégrer U a partir d'un t=0 arbitraire
Ca, c'est plus facile, en gros 2 MOSFET (ne pas perturber le circuit magnétique...à la charge de gate près) et un condensateur + un troisème Mosfet pour lire le résultat.
Je ne l'ai pas fait...seulement simulé avec LT SPICE

Pour le circlotron, il faut et il suffit d'obtenir l'égalité des courants de chaque branche ce qui revient à avoir une tension nullle aux bornes du primaire du TRS

Pascal.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com