Audiyofan
Audiyofan




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Lun 23 Mar 2020, 15:28 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Bonjour Daniel,

J'ai cramé un relais : les contacts sont collés. J'avais mis le contact entre la HT +430V et les anodes des 6L6 (avec condensateur MKP de 4µ7). A mon avis le ourant d'appel à la commutation est trop élevé, d'où l'alimentation des anodes 6L6 directement sans relayage, en jouant sur une montée progressive de la tension de G2.

Concernant ta remarque : mettre le contact (je suppose que c'est celui de charge lente du condensateur ?) dans l'alternatif (il faudrait 1 contact en plus dans le cas de 2 enroulements HT) ou juste après le pont revient au même : le courant redressé par le pont non filtré passe 2 fois par le zéro de la même façon...

Si c'est du 2ème contact dont tu parles : sa fonction est toute autre : il sert à l'arrêt du montage à décharger rapidement la HT des tubes dans la résistance de 3K3 afin d'éviter une présence de HT lorsque les tubes refroidissent.

Concernant les selfs : une des selfs a une diode de "roue libre" pour éviter la surtension et l'amorçage, et l'autre selt est coincée entre 2 gosses capas réservoir.

Le montage fonctionne globalement de la façon suivante :
- A la mise en route, avant le déclenchement des 2 contacts de relais, les tubes ne sont pas alimentés (hormis 6L6, mais G2 à 0V). La 1ere capa réservoir se charge lentement via une résistance de 2K7 en série.
- A la commutation des contacs : la 2K7 est strappée et la HT est alimentée directement après le pont. La HT est appliquée aux 2 selfs qui font monter pas violemment la tension dans le montage. Les G2 des 6L6 montent tout doucement (RC + zeners), ce qui les fait démarrer en douceur.

A l'arrêt du montage, toute la HT se décharge rapidement (via des diodes pour les G2) dans la résistance de 3K3.

Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Lun 23 Mar 2020, 16:04 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
J'ai trouvé sur E44.com des "relais de sécurité" avec des contacts et une isolation renforcée. Je vais tester ça...
http://www.e44.com/composants/composant ... -1201.html

Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Lun 23 Mar 2020, 18:59 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Des erreurs sur le schéma de l'alim que j'ai dessiné après avoir réalisé la maquette : les composants du doubleur de Schenkel sont à l'envers, et j'ai oublié la résistance d'alim des diodes zener !

Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Mer 25 Mar 2020, 07:26 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

Je vais à présent terminer ce projet par le 1er étage préampli et déphaseur à base de double triode : déphaseur différentiel avec une résistance de cathodes communes qui tyire vers le -460V, avec une diode de protection par rapport à la masse pour ne pas ramener le potentiel de cathode à -460V en cas d'absence de +HT au démarrage !

Question : quelle double triode choisir ? La très classique ECC83 avec une résistance d'anode très élevée de l'ordre de 100K, ou une ECC88, triode à grille cadre avec coeff d'amplification plus élevé ?

Merci à tous pour votre avis éclairé...
Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Jeu 26 Mar 2020, 09:29 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mar 02 Mai 2006, 09:28
Messages: 1066
Localisation: AVEYRON
Salut Jean-Marc ,
Si tu pars sur un Schmitt tu seras un peu court avec des ECC88 , tu peux espérer entre 25 et 30(max) de gain par tube et la moitié pour le Schmitt , c'est trop juste pour moduler à fond tes 6L6 ...
Avec les ECC83 ça donne entre 60 et 80(max) soit autour de 35 pour le Schmitt , soit juste ce qu'il faut .

A+


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Jeu 26 Mar 2020, 11:07 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Merci pour le conseil et l'explication qui va avec.. Donc test avec une ECC83 en amplificateur différentiel..

Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 27 Mar 2020, 07:55 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

Catastrophe ! J'ai cramé les IRF830 dès que j'ai appliqué la modulation ! Trop compliqué ces MOS-Fet ! Je préfère les transistors bipolaires (genre BF259, BF459, introuvables aujourd'hui !).

Je les supprime et finalise la chaîne d'amplification, essais et mesures...

Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 27 Mar 2020, 08:26 
Hors ligne
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 01 Oct 2003, 22:47
Messages: 8208
Localisation: St Mathieu de Tréviers près de Montpellier
Hello

Pour pas réinventer l'eau chaude avec ton idée des IRF830, Wismerhill à
longuement réfléchi à la question avec des 6550 sur ce fil de discussion

Bonne lecture et ça va marcher :mrgreen: :wink:

_________________
Ce qui est pris n'est plus a prendre


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Ven 27 Mar 2020, 11:39 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Merci Totof,

Je vais lire ce long fil... Survolé comme ça je vois que sur un schéma il utilise des triodes en liaison directe avec G1 des tubes de puissance en cas de courant grille. Tirage des cathodes de ces triodes suiveuse à - 400 et quelques volts....

C'est sur que les tubes c'est plus costaud que les V-MOS ! Ce n'était pas prévu qur mon chassis, mais je peux toujours rajouter ces 2 doubles triodes et remplacer le déphaseur d'entrée par une paire de J-Fet (on pourrait même faire de la liaison directe avec la E80CC si les J-Fet sont couplés thermiquement !). Les J-Fet je maîtrise un peu mieux que les V-MOS, mais ça reste fragile ! Je préfère de loin des transistors bipolaires : une petite paire de 2N2484 (faible bruit) en entrée....

Bon, je vais lire ça tranquillement avant d'aller plus loin... C'est plus sage...

A très bientôt pour de nouveaux essais...

Amicalement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 29 Mar 2020, 09:11 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

J'ai lu le fil proposé : interessant, beau projet... J'y ai trouvé 2 schémas de suiveurs reliés directement aux G1 des tubes de puissance :
- un avec des V-MOS 2N80, avec un générateur de courant dans la source. Le 2N80 est mieux approprié : 800V au lieu de 500V, et courant drain plus faible, mieux adapté à cette fonction.
- un avec des tubes 6N8S

Les V-MOS sont alimentés en +-75V, peut être moins sensible que mes +40/-460V !

Je continue à trouver les MOS fragiles. Je me suis procuré des bipolaires NPN haute-tension, je les maîtrise beaucoup mieux : je vais tester et voir si ça tient ?

Sinon je suis toujours intrigué par cette affaire du courant grille qui apparaît vers 15-20 watts et limite la puissance des 6L6. J'ai modifié le courant de repos, vers la classe B (10mA), puis vers la classe A (30mA) : ça ne change strictement rien.

J'ai essayé d'autres tubes dont je suis certain : les EL34 et des KT88 : strictement pareil. Avec les KT88, la puissance monte quand même plus haut avant apparition du courant de grille. J'ai des doute sur les mesures avec EL34 et KT88 : je recommence et je vous tiens au courant...

Bien cordialement. Jean-Marc


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 29 Mar 2020, 09:21 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2440
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bonjour,
Comment mesures tu le courant de grille ?


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 29 Mar 2020, 09:44 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mar 02 Mai 2006, 09:28
Messages: 1066
Localisation: AVEYRON
Salut à tous ,
P BEN a écrit:
Comment mesures tu le courant de grille ?


+1
et j'ajoute :
comment tu ajustes le courant de repos ?? , est ce que tu changes le recul de grille ??

Comment tu détectes l'apparition du courant grille ??

Et avec quel schéma as tu fais les derniers essais ??

A+


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 29 Mar 2020, 17:12 
Hors ligne
Membre Assidu

Inscription: Mer 09 Mai 2007, 13:25
Messages: 323
Localisation: Aix en Provence
Bonjour à tous,

Je ne "mesure" pas le courant de grille. Je constate les choses suivantes :

- en liaison capacitive avec les anodes des triodes E80CC, je constate qu'à un certain niveau, les sinusoïdes modulantes des G1 des 6L6 s'applatissent à leur sommet positif, limitant la puissance disponible et créant une forte distorsion. Ceci est un effet diode du au courant grille.

- en liaison capacitive avec des suiveurs basse impdédance IRF830, je constate que les sinusoïdes modulantes des G1 des 6L6 se "clampent" sur leur sommet (effet diode), mettant en évidence un courant grille, et limitant la puissance disponible. Les sinusoïdes modulantes se décalent vers le blocage des 6L6.

- en liaison directe avec des suiveurs basse impédance IRF830, je constate que les sinusoïdes modulantes des G1 des 6L6 ne s'applatissent pas sur leur sommet positif, et qu'elles restent bien centrées sur la tension de polarisation des G1, permettant une puissance de sortie sans distorsion apparente frôlant les 40 watts. Expérience faite avec le schéma joint.

Je conclue de ces 3 expériences qu'un courant grille apparaît dans les 6L6 vers 0V de VGK, limitant la puissance de sortie disponible si l'attaque des G1 ne ne fait pas en direct (DC) et en basse impédance.

Le courant de repos des 6L6 est toujours le même : 20mA anode et 0.5mA écran. Si on modifie ces valeurs, en + ou en -, ça ne change rien à ces éssais. L'attaque en basse impédance des G1 des tubes de puissance, et en DC, me semble indispensable si on veut pouvoir tirer de la puissance instantanée du push-pull..

Bien cordialement. Jean-Marc


Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 29 Mar 2020, 20:07 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2440
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
Bon...cela amène deux remarques :

1 : Pour augmenter le courant max d'une pentode en grille négative, une seule solution : Augmenter la tension d'écran !
2 : Avec des E80CC et cathodes NON DéCOUPLéES, tu auras toujours un impédance élevée, surtout avec les 100k dans les anodes. A vue de nez, elle ne devrait pas être inférieure à 30 kOhm....ce n'est pas vraiment de la basse impédance.

Donc, si tu veux fonctionner correctement en classe AB2, il faut une solution pour driver correctement les finales. En général on met un étage d'adaptation : Suiveur (cathode follower ou source follower) ou étage à faible impédance type RC avec des triodes musclées...

Sinon, en AB1 (sans courant de grille), il faut pour résoudre ton problème augmenter le courant plaque à VG =0...donc augmenter la tension d'écran Vek. Cela n'empêche pas de découpler les cathodes des E80CC pour fonctionner correctement.
La tension d'écran est la seule variable d'ajustement sur ce type de montage.

Les modifications de polar de grille n'auront aucun effet tant que la tension de grille 2 est inchangée.

Voilà,

Bons réglages.


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
 Sujet du message: Re: amplificateur 6L6 à charge répartie
MessagePosté: Dim 29 Mar 2020, 20:15 
Hors ligne
Membre Assidu
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer 02 Déc 2009, 08:32
Messages: 2440
Localisation: Sud Lyon / Pays de Caux
PS : les data sheets de la 6L6 donnent le graphique Ia = f(Va, Vg2) à vg=0....cela aide !


Haut
 Profil Envoyer un message privé  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 160 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 7, 8, 9, 10, 11  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com